Sélectionner une page

Et si je vous disais que le secret pour être un bon photographe n’est pas la photo!!!

ni la technique ni même le matériel.

Alors que pourrait bien être le secret d’un bon photographe de rue?

Avant de te dévoiler ce secret,

j’aimerais t’inviter à expérimenter cette discipline qu’est la photo de rue 

avec un état d’esprit différent.

Personnellement j’adore cette discipline

car elle me permet de me « sentir vivant »

et c’est un moyen extraordinaire pour crée des relations

pour vivre des instants hors du commun, drôle parfois étrange

Ça permet d’aimer sa ville,

d’aimer l’autre,

d’aimer tout court…

On est connecté au monde

d’ailleurs en photo de rue il n’y a pas de frontière le monde est à nous

la routine n’existe pas!

On est obligé de constamment se dépasser

user de stratagème, d’humilité, de patience

mais surtout de confiance en soi!!! 

afin de pouvoir braver tous les événements qu’il pourrait se passer

Sincèrement Je pense qu’en photographie de rue, 

les compétences sociales sont plus importantes que les compétences photographiques.

En tant que photographe de rue, 

Le secret c’est de disposer des bons outils de communication sociale. 

Tu dois avoir la confiance nécessaire,

pour approcher un étranger et l’approcher avec (ou sans) permission. 

Tu dois être capable d’interagir avec tes sujets pour les calmer… 

(au cas où ils se fâcheraient, sont troublés ou ont simplement besoin d’une explication).

Si tu prends des photos de rue et que tu te sentes mal ou coupable,

tu vas finir par avoir l’impression de faire quelque chose de mal!

Et cela aura un impact sur tes photos et sur ta confiance en toi.

et risque même de te faire abandonner.

Je pense que lorsqu’on prend des photos de rue, 

On doit s’affirmer et avoir un état d’esprit hyperpositif

On doit se sentir « connecté avec les gens dans la rue ». 

presque redevable…

On doit ressentir plus d’empathie pour les personnes dans la rue 

et se sentir connecté avec elles à un niveau émotionnel très profond.

Je photographie souvent des étrangers sans permission, 

puis une fois qu’ils me regardent et me lancent un regard de travers, 

je leur ferai signe de la main, un sourire ou  leur dit tout simplement bonjour, 

m’assois et bavarde avec eux.

 Je finis par me faire un nouvel ami

Beaucoup de photographes de rue en herbe que je rencontre 

sont très timides et maladroits sur le plan social. 

Et prennent la fuite dès qu’ils ont pris leur photo.

Si tu ne te sens pas à l’aise dans des situations du quotidien, 

Concentre toi sur le développement de tes compétences sociales 

avant tes compétences en photographie de rue.

Car le secret réside dans ta capacité à interagir avec les autres 

que ça soit verbalement, physiquement ou avec ton appareil.

Je t’invite à utiliser l’hashtag #hakimlightman

pour me partager tes photos. 

je me ferais un plaisir de regarder tes photos et de te donner mon avis

Au plaisir

PS: Mon livre photo « Stations » est à nouveau disponible sur Amazon

après une longue période en rupture de stock (j’en suis navré)

sur ce lien: https://tinyurl.com/ybblrvj9